BARA de Madagascar

Photos & Vidéos de BARA

lundi 1 août 2016

Rebellion malgache



   Qui n'a pas lu dans ses manuels d'histoire l'épopée du Vy Vato Sakelika 1913-1916  et du Mouvement Démocratique de Rénovation Malgache 1946-1947 (VVS et MDRM) ?

   Les Bara ne sont pas en reste puisqu'il y eu des insoumis tels que :

  • Ramieba
  • Inapaka
  • Laitafika, fils de Ramieba, arrêté pour insoumission puis exécuté par les troupes françaises le 15 mai 1897

   Que reste-t-il de cette capacité de manifester face à l'injustice en 2016 ?

   Ce reportage nous donne un aperçu de la situation malgache qui, grosso-modo, semble être identique à celle des autre nations "timides" à l'instar des "nuits debout" française...

   Ouvrons le bal en donnant la parole au célèbre juriste... 

   "Izay manitra vao - Nous sommes sommes à la recherche de ce qui est clinquant (...) Excusez-moi mais la notion de république n'a pas de sens pour les malgaches" 
Raymond Ranjeva (séquence 3mn25)  

   "Ny adidy tsy an'olon-dratsy - Parce que ce n'est pas aux mauvais que l'on confère les devoirs" 
Prince Tsimamanendry (séquence 4mn59) 

   "Avoir du pouvoir en 2016 à Madagascar (...) l'être est confondu avec l'avoir ici et le pouvoir aussi"
Masolo-Valiavo Andriamihaja  (séquence 6mn31)

  "je ne croit pas qu'Il y ait le culte du héros dans la tradition malgache parce qu'il y a lle phénomène de la jalousie dès que quelqu'un s'élève tout le monde se met ensemble le ramener au même niveau". 
Sylvain Urfer (séquence 7mn47) 

 "Monja Jaona était sensible aux problèmes fonciers (...) un héros"  
Gabriel  Rabeharinana (séquence 9mn19)  

   "ils deviennent des contestataires silencieux Said... 1972-19991-2002-2009 il y a eu des meneurs (...) mais des opportunistes (...) puis ils ont intégré le système (...) alors qu'être rebelle c'est l'avoir dans l'âme et le rester"
Masolo-Valiavo Andriamihaja (séquence 10mn58) 

   "le mouvement du groupe Mahaleo des années 1970"
Bekoto (séquence 11mn39)


"le maître Vergès malgache"
Willy Razafinjatovo - alias olala (séquence 12mn34)
e

   "les malgaches ne sont pas passifs (...) mais ils ne savent pas revendiquer" 
Virginie Razafindravola (séquence 13mn58) 
ONG Fanamby



  

   


   

   

   Voici la solution d'après ce fin connaisseur de la société malgache : "Remplacer le "fihavanana familial" par le "fihavanana citoyen". Traiter l'autre le voisin comme un parent et  il y a quelque chose dans le fond culturel de la population malgache qui se prête à ça et qui ne demande qu'à être développé".
Urfer  (séquence23mn32) 


   "celui qui paye ses impôts est déjà un rebelle (car la plupart ne le font pas)  ! 
Tsilavina Razafinirina (séquence24mn52)

Document source :



   Supplément commentant le document précédent : 




Photo du mois

FITIBA

Musiques du mois

   Vous trouverez sur ce site annexe quelques artistes engagés.

(voir les vidéos)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire