BARA de Madagascar

Photos & Vidéos de BARA

samedi 12 mai 2012

Madagascar pays pauvre ?

M o n d i a l i s a t i o n - Pillage  "TerritoireAutochtones
Bien souvent, on entend dire : "Madagascar, l'un des pays les plus pauvres du monde". (voir l'article sur une des origines de la pauvreté malgache)

Alors me viennent en tête les questions suivantes : 
  • Est-ce possible de piller un pauvre ?
  • Pourquoi tant de (pays) riches prennent des risques chez ces (pays) pauvres ?

Madagascar disposent de richesses qu'il exporte comme nous l'indique le site de
l'Instat

visiter le site
Parmi ces richesses figurent :

SAPHIR d'Ilakaka  -  Photo National Géographic ©
NICKEL & COBALT d'Ambatovy - Photo National Géographic ©

Bois précieux  Photo National Géographic ©
VANILLE d'Antalaha  Photo National Géographic ©

Tout compte fait, Madagascar est "juste" pauvre en dirigeants... comme la Grèce et tutti quanti...


L'avis d'un malgache spécialiste des mines

... encore la crise...

Le mot de la fin (faim) :
Oui, beaucoup de malgaches ont faim... En attendant les solutions - faute d'amour - il ne reste plus que l'humour, comme disait Coluche :
"Salauds de pauvres !"


_____________

Mise à jour ce 20.07.2015 :

   A quoi sert le graphite que Madagascar brade :


(lire l'article)
(lire l'article)
_____________

Mise à jour ce 05.11.2015 :

   D'après cet article sur facebook :   

  "Madagascar, pays le plus pauvre au monde selon la Banque mondiale, a aussi ses millionnaires en dollars. Quatre familles figurent dans ce classement. Toutes sont d'origine indienne ou française.

  • Ylias Akbaraly est en cinquième position du classement du magazine Forbes. Ce franco-malgache d'origine indienne a construit un empire à partir de l'entreprise industrielle familiale. Sa fortune est évaluée à 710 millions de dollars. Comme toutes les grandes fortunes à Madagascar, il est présent dans divers secteurs à travers son groupe Sipromad : l'industrie, le tourisme, l'aviation, l'immobilier, la sécurité. Il compte aussi des investissements en Afrique et dans l'océan Indien dans les télécommunications et les nouvelles technologies.
  • La seconde fortune de Madagascar est aussi d'origine indienne. Hassanein Hiridjee, 705 millions de dollars selon Forbes. De nationalité française, ce quarantenaire est à la tête d'un groupe en pleine expansion. En un an, il a conclu le rachat de la deuxième banque malgache, la BNI, et d'opérateurs téléphoniques à La Réunion et aux Comores voisines. 
  • Vient ensuite, en 11e position, Iqbal Rahim, Fondateur du groupe pétrolier Galana, d'origine indienne également. Sa fortune est évaluée à 419 millions de dollars. 
  • Enfin, la famille française Fraise est 23e au classement avec 208 millions de dollars. Elle est présente sur la Grande île dans l'énergie, les travaux publics et la vanille.


   Madagascar est donc le 2e pays d'Afrique subsaharienne francophone dans ce classement de millionnaires. Un palmarès qui détonne pour un pays toujours en bas des tableaux internationaux en terme de développement et de climat des affaires". 





(source)

_____________

Mise à jour ce 20.11.2015 :





_____________

Mise à jour ce 09.06.2016 :


récolte vanille 2016 (photo RIJASOLO)


_____________


Mise à jour ce 02.07.2016 :

   Le pays est riche, le problème c'est la répartition de la richesse.


(source)
_____________


Mise à jour ce 25.05.2017 :

À Madagascar, les richesses naturelles ne profitent pas à la population

   "Gousses de vanille et fèves de cacao, mais aussi pierres semi-précieuses, métaux rares ou concombres de mer… Le nord-ouest de Madagascar est béni des dieux. La zone du Sambirano est incroyablement riche en ressources naturelles mais est aussi le symbole même du paradoxe que vit Madagascar, à la fois deuxième réserve de biodiversité mondiale et cinquième pays le plus pauvre de la planète. Chiffres à l'appui.

DES RESSOURCES NATURELLES INCROYABLES…
  • 2 % de la biodiversité mondiale s’épanouit à Madagascar : l’île compte ainsi parmi les rares pays (il y en a seulement dix-sept) de «mégadiversité biologique» de notre planète.

  • 80 à 90 % d’endémisme : un taux record ! La plupart des espèces animales et végétales qui vivent à Madagascar n’existent nulle part ailleurs sur Terre. Sur les 12 000 variétés de plantes, certaines donnent des épices ou des fruits qui ont un fort attrait à l’export, tels le litchi ou la girofle.

  • 85 % de la production mondiale de vanille sont malgaches. L’île Rouge domine ainsi totalement le marché, avec l’Indonésie.

  • 800 milliards de dollars : telle est l’estimation du potentiel total des ressources minières nationales. Les exportations de nickel et de cobalt, notamment, pourraient tirer vers le haut les revenus du pays.

...MAIS QUI NE PROFITENT PAS À LA POPULATION
  • 412 dollars C’est le PIB par habitant de Madagascar, alors que la moyenne mondiale tourne autour de 10 000 dollars. Le pays compte ainsi parmi les cinq plus pauvres du monde.

  • 75 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, c’est-à-dire avec moins de 1,9 dollar par jour.
  • 0,51 Tel est le faible score obtenu par Madagascar au calcul de l’Indice de développement humain (IDH). Un mauvais résultat (154e rang mondial sur 188) qui souligne des lacunes persistantes notamment en termes de scolarisation et d’espérance de vie en bonne santé.

  • 28 sur 100 C’est la note catastrophique de Madagascar à l’Indice de perception de la corruption, ce qui classe cet Etat au 123e rang mondial (sur 168 pays évalués en 2015)".

Thomas SAINTOURENS (GEO - 24.05.2017)

(source)





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire