BARA de Madagascar

Photos & Vidéos de BARA

mardi 4 septembre 2018

Besoin de rien

Sobriété heureuse  Sagesse malgache








      Le titre de l'article de ce mois semble quel que peu provocateur. Effectivement, une fois que nous avons répondu aux besoins vitaux (cf. pyramide de Maselow) il ne nous reste plus qu'à nous égarer dans la quête insatiable d'envies plus ou moins (in)sensées.

   La vidéo ci-dessous nous démontre que d'autres cultures conçoivent la vie différemment.

   Levi-Strauss l'a confirmé en ces termes : "ces peuples passaient une heure et demi de leur temps à trouver leur nourriture et ils passaient le restant de leur journée à se parer pour leur plus grand bonheur".


(écouter l'émission)
En 2018, le concept de sobriété heureuse est lancé par Pierre Rabhi pour enclencher une décroissance afin de préserver la planète terre !


(source)

Enfin, Krishnamurti est le meilleur penseur pour nous expliciter ce fameux RIEN ! (ça se mérite, puisque ce n'est qu'à la fin de l'interview).


(source)


(source)
Photo du mois 








dimanche 5 août 2018

Besoin de vêtement

Parures et pouvoir  Photo Bara Madagascar 5








      Les tenus vestimentaires des Bara ont évolué au fil du temps.
(source)
 Les Bara prenaient le temps pour s’occuper de leur mort. Les cérémonies, très riches en détails, se déroulaient en trois étapes sur plusieurs jours, au cours desquelles l'importance des parures réapparaît :
   
(source)

D'autre part les souverains Bara se distinguaient du peuple à travers leur parure. 


Roi des Bara Imamono                                      (source)                                     Roi des Bara Tanala
La symbolique des parures se retrouve dans toutes les sociétés humaines traditionnelles ou contemporaines.








A quelques mois des élections présidentielles malgaches voici un candidat qui affiche déjà ses prétentions :


(lire l'article)
Effectivement les motifs sur le col de sa veste tissée en lamba landy rappellent le pouvoir militaire à l'instar des feuilles de chêne sur les coiffes des officiers généraux,



jumellées au fameux satrok'andriana ou "couronne royale malgache".


Et pour répondre au premier commentaire de cet article voici un lien vers une page au "vêtus de ciel". Il s'agit d'hommes ayant décidé de vivre sans parure !

(source)
Ce sont des adeptes du jaïnisme.

(accès au site)


______________ 
Mise à jour ce 04.09.2018 :









La nudité a aussi été utilisée dans l'histoire chrétienne pour marquer une rupture avec le mode de vie opulente des riches : c'est le cas de François d'Assise !      
(lire l'article)
Depuis la mondialisation les cultures se rencontrent au gré de l'humeur de chaque être humain...


(source)
(source)
(source)
Il est aussi intéressant d'étudier l'impact de l'habillement sur l'économie.


(écouter l'émission)
Chez les sapeurs, l'élégance est partie constitutive de l'identité.
(lire l'article)



Photo du mois


(source)





dimanche 8 juillet 2018

Besoin de photoreporter

Investigations  Dommages collatéraux








      Le mois dernier nous avons évoqué le besoin de savoir. Comment savoir ce qui se passe dans les contrés lointaines sans le témoignage des reporters ?

       Nous savons déjà la violence dans l'Ibara suite aux interminables vols de zébus. James Patrick a pris le risque d'aller sur place pour faire un reportage.

f





Photo du mois 








       






   

jeudi 7 juin 2018

Besoin de SavoirS

Entre Savoirs & Connaissances  Chapitre 6 - apprentissage








      Les Bara savaient de manière empirique beaucoup de choses. Par le biais de l'éducation silencieuse, les parents transmettaient aux enfants toute la culture bara. Et quand ils voulaient "savoir" l'avenir, les Bara consultaient l'ombiasa.



   Aujourd'hui, les Bara ont accès à l'école et ils vont découvrir qu'il existe plusieurs types de savoirs :


  • Savoir-empirique
  • Savoir-être ("Les élèves doivent pouvoir acquérir ou découvrir un savoir-être, à travers les rôles qu'ils adopteront tout au long de leurs études et les responsabilités qu'ils prendront dans le déroulement de celles-ci" B. Schwartz)
  • Savoir-faire
  • Savoir-aimer
  • Savoir-peindre
  • Savoir-écrire
  • Savoir-lire
  • Savoir-bâtir
  • Savoir-décliner ("le chic suprême du savoir-décliner" Colette)
  • Savoir-dire
  • Savoir-manger
  • Savoir-vivre
  • Savoir-mourir
  • Savoir-rire
  • Faire-savoir
  • Non-savoir
   Rappelons que le savoir est fortement lié à une histoire de goût. Preuve en est nos difficultés pour acquérir un savoir quand dans notre enfance nous n'aimions pas apprendre telle discipline académique.

   Effectivement le mot savoir dérive du latin populaire sapēre, en latin classique sapĕre, « avoir de la saveur », avec influence de sapiens « sage », d’où « être perspicace », « comprendre ».

(source)
   Dés fois on comprend mieux le sens d'un mot à travers ses synonymes,



ou ses contraires :



   Notons encore que c'est dans le milieu médical que s'est affirmé le savoir empirique. Dans le domaine de la science infirmière, il se décline en :

  • savoir esthétique : l’art des soins infirmiers
  • mode de savoir esthétique
  • composante du savoir personnel
  • savoir éthique : la composante morale

(source)

   Les sciences humaines se sont aussi pencher sur le sujet. 



(lire l'article)

    Mais gardons le meilleur pour la fin : les 7 savoirs indispensables au regard du développement durable qu'est l'éducation !


(lire le PDF)
   Vous ne savez toujours pas la différence entre savoir et connaissance ?



   Et si vous préférez la presse pour approfondir le sujet :


(lire l'article)
   Vous voilà bien armé pour ne plus être coupable d'ignorance ! 

Photo du mois 












dimanche 13 mai 2018

Besoin d'écrire

Ecrire pour partager  - Manuscrit








      A l'heure du tout numérique, les lettres sous enveloppe avec de beaux timbres se font de plus en plus rares dans vos boîtes aux lettres, eux même normées. Même le courriel est délaissé au profit des "messenger" des réseaux sociaux, sans parler des nombres de caractères limités - puis augmentés - par tweeter !

    Aujourd'hui je vais vous parler d'une autre écriture. De tout écriture personnelle. Celle qui vous fait du bien... et qui ne vous appartient plus dès lors qu'elle est publiée. La partager aux lecteurs, non pour s'attribuer une quelconque gloire et encore moins prétendre en vivre car cela est réservée à un strict cercle réduit, mais juste pour le plaisir de partager un sujet qui vous touche au plus profond. Qu'importe sa forme : roman, essai, poésie, document plus ou moins scientifique, l'essentiel est de franchir la barrière de la peur et de se faire plaisir.

         Dans son livre "Le besoin d'écrireRoger Vrigny a écrit "Un constat qui peut surprendre dans un pays comme le nôtre où traditionnellement le livre et l'écrivain sont objets d'envie et de considération, où chaque citoyen, du plus humble au plus glorieux, rêve de voir son nom imprimé sur une page de couverture."


(lire un extrait)
         Pour écrire, il faut du temps. Il se trouve que 7 ans de chômage m'a permis de me documenter, de créer un site sur la culture Bara et ce blog. Au cours de ces longs parcours ANPE puis PÔLE EMPLOI, j'ai croisé plusieurs demandeurs d'emploi sombrer dans la déprime. Voyager virtuellement dans le sud malgache m'a permit de ne pas me dévaloriser pendant une période si longue. Il est à noter aussi le soutien inconditionnel de mon épouse et de mes filles, sans compter leur efficacité pour la relecture et les corrections nécessaires. Je ne leur remercierai jamais assez !

         Merci aussi aux patrons de laboratoire qui m'ont licencié à maintes reprises et qui m'ont donné le temps d'écrire !  

           Et c'est ainsi que j'ai la joie de vous partager cet ouvrage. A lire sans modération et à partager sans hésitation car il est libre de droit. Vous pouvez le télécharger sous format word ou pdf, à votre guise.

(télécharger le livre)


(Source)





             Et comme il faut "rendre à César ce qui est à César" (Marc, XII, 13-17; Matthieu, XXII,21; Luc, XX, 25), "Croyances et santé chez les Bara" n'aurait jamais existé sans le manuscrit "Ny amin'ny finoan'ny Bara" écrit en 1912 par mon grand-père.




________________





          Déjà partagé sur academia.edu , "Ny amin'ny finoan'ny Bara" a suscité beaucoup d'intérêts chez les lecteurs. 


(télécharger le livre en malgache)

          D'autres documents sur la culture Bara sont disponibles encore sur academia.edu :


______________

Mise à jour ce 09.06.2018 :
Merci aux 2 plateformes ci-dessous pour la communication :

(accès au site)


(accès au site)
______________

Mise à jour ce 26.07.2018 :
Le site motmalgache s'est enrichi du manuscrit sur les Bara 

(lire le manuscrit)

Photo du mois